Wiki Les Parchemins du Triskélion
Advertisement


Description physique 

Rougegarde de grande taille, assez frêle.

Ses cheveux sont coiffés en dreadlocks retenus par un bandana.

Porte généralement une robe rougegarde classique grise et dorée.

Personnalité 

Curiosité maladive et affabilité.

Histoire

Né à Bergame, dans le sud du désert d'Alik'r, Kasser répugna vite à combattre à la manière de tous les rougegardes, de manière physique. Sa faible constitution entrait dans l'équation, et il fut approché par les membres de la minuscule guilde des mages de Bergame. Il entra alors dans la guilde, où il apprit à user des arts magiques pour se battre. Il se trouva bien vite un goût pour la connaissance et l'apprentissage sous toutes leurs formes. En parallèle de cela, il apprit à maîtriser la magie de foudre, qu'il interpréta tout d'abord comme un don de Tava, puis qu'il présentera tel quel à l'avenir, son rapport au panthéon rougegarde se dégradant peu à peu. À force de chercher la connaissance à tous prix, Kasser s'approchera parfois d'arts noirs et sombres, tels que les magies daedriques. Refusant tout pacte avec les daedras, il apprit néanmoins à manipuler certains de leurs sorts pour se protéger.

Ces découvertes se firent dans des voyages dans tout Hauteroche et Martelfell, côtoyant des personnes et groupes très différents les uns des autres. Étant toujours membres théorique de la guilde des mages, il rendit plusieurs services dans les nombreuses maisons de guilde qu'il rencontra durant ses voyages. Il participa notamment à l'étude des livres dit des "Épreuves d'Eyévéa" mais ne mit que rarement les pieds sur l'île. En effet, devenant de plus en plus distant de la guilde car concentré sur des études et recherches personnelles, Kasser répondit comme dernière directive de la guilde à celle l'envoyant en Havreglace pour contrer la Coalescence de Molag Bal. Participant à l'effort de guerre, Kasser retourna à Bergame avec comme idée de se défaire de la guilde des mages, cette dernière ne lui apportant plus de réelle connaissance depuis longtemps selon lui.

Lors de son retour à Bergame, ville historiquement acquise aux Couronnes, Kasser fut abordé par les membres des Couronnes ardentes, ces derniers voyant en ce mage à la fois un puits de science et un prêtre de Tava, divinité du panthéon yokudan. Voyant son entrée dans la nébuleuse du triskelion comme une opportunité de voyage et d'apprentissage, Kasser accepta. Le mage ayant souvent rencontré des difficultés dues au climat et à l'absence de lieu où se reposer durant ses voyages, notamment en Martelfell, il prit l'initiative de fonder la première Oasis du Chercheur dans le désert d'Alik'r. Une petite habitation, avec des murs retenant les tempêtes de sable, le nécessaire pour manger pendant plusieurs jours, un lit, un bureau pour travailler, et de nombreuses bibliothèques abritant des ouvrages permettant aux chercheurs s'y arrêtant d'y travailler. Kasser aménagea une entrée via les Sceaux du triskélion, ces sceau permettant de déverrouiller la porte d'entrée à la propriété. Dans l'Oasis, Kasser laissa une lettre invitant tout chercheur du Triskélion pénétrant dans la propriété à rejoindre le réseau de l'Oeil du Chercheur, réseau regroupant plusieurs érudits pouvant mettre leurs connaissances en commun.

Lors de ses voyages, Kasser fit la rencontre de deux personnes avec qui il noua des liens forts : premièrement, le voleur et assassin khajit Moj'soud-dar, qu'il rencontra lors d'une étape au débarcadère d'Abah alors que le khajit tentait de le voler. Kasser arrêta la main du chapardeur et lui proposa de lui offrir plutôt un repas pour apprendre à le connaître. Le rougegarde offrit alors au khajit un asile et une aide en échange d'une mise à disposition de ses compétences. Grâce à ce que le khajit récupéra, Kasser put faire bâtir le Palais de l'Oeil du Chercheur, accueillant les membres du réseau, sur la péninsule d'Alik'r à l'est de Sentinelle. La deuxième personne déterminante dont Kasser fit la connaissance est le guerrier rougegarde Maker al-Taneth, rencontré dans son pays de Taneth. Kasser engagea en premier lieu Maker comme garde du corps afin de pouvoir étudier les documents d'une ruine dwemer sans être inquiété, mais une relation plus forte naquit entre les deux hommes. Maker accompagnait alors Kasser durant une partie de ses voyages, mais leur chemin se sépara lors du retour de Kasser à Bergame. Une fois le Palais de l'Oeil du Chercheur construit, Marek y emménagea aussi et devint alors le garde et cuisinier de la demeure.

Avec l'ouverture récente du couchant, Kasser rencontra l'ordre psijique, dont il commença à suivre la voie et à apprendre les techniques, et la magistrice Sevrith Nox, qui accepta de le prendre sous son aile quelques temps.

Citations 

"Je ne pratique pas à proprement parler les arts daedriques... Disons que je met à profit des connaissances utiles. Après tout, de Molag Bal à Shéogorath, aucun ne m'a fait passer de pacte pour me soigner ou me protéger"

  • A Marek, qui s'inquiétait de la magie pratiquée par son compagnon.

"Pourquoi je vous quitte ? Oh, j'ai des recherches plus importantes à faire que de vous aider à savoir si la fourchette de Shéogorath avait deux ou trois branches, comme étudier les fluctuations du Mundus et les puissances ayléides."

  • À un mystique de la guilde des mages de Bergame, lui demandant pourquoi il décidait de la quitter.

Galerie

Kasser en voyage au débarcadère d'Abah.

Kasser travaillant dans l'Oasis du Chercheur.

Advertisement